Voyages sonores

Voyages Sonores
avec Véronique Blanchard Heidsieck

 

Laissez le son traverser et transformer nos corps physique et énergétiques pour nous harmoniser

 

"Le son peut être utilisé pour éveiller, adoucir et élever l’esprit. De par sa grande fluidité, il cherche à s’infiltrer partout. Il use sur son passage les blocages et zones de tension, pour faire circuler pleinement l’énergie de vie. Il a la capacité de relier les êtres à leur essence, de réveiller une sensibilité endormie, de mettre en relation le monde physique et celui de l’esprit."

Catherine Darbord

 

 

Guidée par une amitié inattendue vers les sons harmoniques je me suis laissée étonner, émouvoir, et j’ai suivi le fil rouge que cette rencontre m’avait tendu.

Je me suis formée auprès de Catherine Darbord http://www.vibrationwakanda.com
 et j’ai découvert la puissance des instruments intuitifs , riches en harmoniques.

Je souhaite maintenant vous partager cet émerveillement, cette surprise, ce voyage vers d’autres dimensions de soi-même qu’offrent les voyages sonores,

 cette puissante force de la vibration qui vient agir jusqu'au plus profond de l'eau de nos cellules

Le son donne forme a la matière c’est ce que ,au tout début du 19eme siècle , a démontré Ernst Florens Friederich Chladni Prenant une plaque de cuivre, il la saupoudrait de sable fin, puis la faisait vibrer en y frottant un archet et transformait ainsi la plaque en instrument de musique. Le sable dessinait alors des figures géométriques qui dépendaient des vibrations imposées à la plaque.
Enstein disait: Dans l'univers, tout est énergie, tout est vibration , de l'infiniment petit à l'infiniment grand.

 

Depuis les études continuent d’aller dans ce sens avec la résonnance sympathique, la synchronisation des oscillations pendulaires, les oscillations cellulaires, la protéodie.

Le vivant est rythme, les vibrations sonores des instruments harmoniques viennent équilibrer nos rythmes organiques.

Quant aux effets sur la conscience et la psychè je laisse à chacun la joie de s’en étonner.